Home » Le bureau de l’après-covid : comment l’offre de Las change-t-elle ?

Le bureau de l’après-covid : comment l’offre de Las change-t-elle ?

by adminlas

La transformation de l’espace de bureau. Un mot de Paolo Pampanoni et Deano Concetto.

Le Covid-19 a changé le travail de bureau tel que nous le connaissions tous. Les travailleurs ont transformé leur canapé et leur chambre d’amis en bureau, et les entreprises s’efforcent d’organiser le bureau du futur.

« Le foyer a retrouvé sa destination initiale en tant que résidence et lieu de travail. – explique Paolo Pampanoni, architecte et designer spécialisé dans la conception de bureaux et d’espaces de travail, qui travaille avec Las depuis des années – Autrefois, dans les fermes de nos campagnes ou dans les ateliers artisanaux, la partie productive et la partie résidentielle avaient lieu dans le même espace. Ce n’est qu’après l’industrialisation que le chantier de construction, l’usine, le bureau, sont devenus des lieux parfaitement définis, « autres » que la maison. Aujourd’hui, grâce à la technologie, il est possible de travailler n’importe où, comme on veut, quand on veut, selon des modes d’organisation jamais utilisés auparavant. Dans cette perspective, le foyer, avec le travail à domicile, est à nouveau un point de mise en œuvre de fonctions multiples et coexistantes, dans lequel l’individu réalise son travail individuellement, en s’ouvrant au monde. Je vois cela comme une évolution, et non comme une involution, même si nos maisons ne sont pas équipées pour garantir les mêmes niveaux de confort et d’efficacité que le bureau ».

Las a su intercepter ce changement en temps voulu, en répondant aux besoins de ceux qui avaient besoin d’organiser des postes de travail confortables à la maison, avec des mesures compatibles avec l’environnement domestique, offrant à l’utilisateur les mêmes outils présents au bureau.
« À cet égard, nous avons créé une gamme de produits ad hoc appelée Home Office – explique Deano Concetto, responsable du département Recherche et développement de Las. – Il s’agit d’une offre composée d’articles qui tiennent compte des espaces réduits et de la fonctionnalité du travail domestique ; une série de petits bureaux, de panneaux muraux, de panneaux frontaux, qui peuvent être intégrés à des unités de rangement, qui permettent de travailler en complète harmonie avec les espaces de la maison sans renoncer au confort du bureau ».

« L’urgence sanitaire a imposé de nouvelles procédures d’utilisation et d’accès aux espaces de travail, ainsi que la recherche de matériaux parfaitement aseptisés », poursuit Pampanoni, « en outre, aujourd’hui, l’espace de travail domestique représente une autre zone à considérer comme une partie intégrante de l’aménagement ». Même ce terme est différent de la façon dont nous l’avons toujours compris : aujourd’hui, il est préférable de parler d’un « aménagement généralisé », c’est-à-dire d’un système intégré de fonctions et d’équipements qui s’étend des espaces de l’entreprise aux espaces domestiques, formant une galaxie de fonctions interconnectées. Il est désormais demandé aux architectes de concevoir des environnements qui s’intègrent à différents lieux, exécutifs et domestiques, répartis sur le territoire et unis par la technologie.
En revanche, on demande aux concepteurs des produits simples et flexibles, utilisant des matériaux pouvant être assainis et ayant un faible impact sur l’environnement : des solutions de conception qui satisfont le principe selon lequel, aujourd’hui, il est possible de travailler dans un bureau indépendamment de celui-ci et que les relations avec les opérateurs dans les activités à distance doivent être efficaces et confortables. On demande, en revanche, aux entreprises une plus grande capacité de planification et de compréhension du marché, afin de mettre en œuvre des stratégies de production et commerciales qui répondent à la révolution imposée par Covid. Las a bien compris l’urgence de changer d’approche en rationalisant les produits actuels et en réfléchissant à de nouvelles solutions pour le bureau après-Covid ».

Quels seront donc les axes de recherche et d’innovation dans les prochaines années ?
« Le bureau – explique Concetto – est de plus en plus considéré comme un hub ayant pour fonction de rassembler les gens et d’être un catalyseur pour eux. De nombreuses personnes travaillent à domicile et ne se réunissent au bureau qu’une ou deux fois par semaine pour partager l’évolution de leur travail et recentrer leurs objectifs. Je pense que ce sera encore le cas pendant quelques mois, mais nous reviendrons travailler dans des lieux dédiés car l’esprit d’appartenance, la force et le succès des entreprises résident dans leurs ressources humaines et leur capacité à se fondre dans un groupe ». C’est pourquoi les prochains défis de Las seront également dirigés vers l’environnement domestique. La direction de l’entreprise a défini un programme stratégique pour compléter et actualiser les produits, en les adaptant aux nouveaux scénarios : il ne s’agit pas seulement de bureaux ou de rangements, mais de solutions fonctionnelles qui font du bureau un point d’échange de fonctions et de relations, de l’intérieur vers l’extérieur. La clairvoyance et le sens des responsabilités sont les mots d’ordre de ce nouveau parcours, dans lequel l’innovation et le changement doivent être réalisés sans rhétorique, en respectant le style et la philosophie Las.

Ce qui pourrait vous intéresser