Home » Première règle pour l’après-covid : replanifier les investissements

Première règle pour l’après-covid : replanifier les investissements

by adminlas

Comment Las a trouvé un nouvel équilibre malgré la pandémie. Interview
de Franco Felicioni, directeur général Las.

Les actifs sur lesquels reposaient de nombreuses entreprises ont été perturbés par le coronavirus.
De nombreux entrepreneurs ont dû réadapter leur activité à cette nouvelle situation qui, si elle est vue sous un angle positif, peut être l’occasion d’introduire de nouveaux processus qui, jusqu’à cette année, n’avaient pas été envisagés. Franco Felicioni, directeur général Las, explique dans cette interview comment l’entreprise se prépare à affronter l’après-Covid et comment elle a replanifié ses investissements pour l’avenir.

L’année 2020 a conduit les entreprises à opérer un changement de régime également dans les investissements à réaliser : comment Las a-t-elle réussi à trouver son nouvel équilibre ?
Las, face à une excellente augmentation du chiffre d’affaires, au cours de l’année 2019 a commencé à évaluer un renouvellement technologique du département de production et, en particulier, de la section de 1re transformation, en prenant contact avec les principaux fournisseurs de machines à bois, nationaux et étrangers. L’arrivée de la pandémie a clairement ralenti le processus ; toutefois, les contacts avec les techniciens se sont poursuivis afin que le projet puisse être esquissé même s’il a été reporté dans le temps. Cependant, Las a poursuivi le processus de modernisation en complétant les investissements déjà commencés et en faisant des interventions ciblées sur certains départements, dans le but d’automatiser le processus de certaines phases.

Quels sont les dogmes que la pandémie a remis en cause et auxquels, au contraire, des entreprises comme Las devront adhérer ?
Je pense que le principal défi a été de travailler en présence, clairement pour le secteur des bureaux. Avec le confinement de mars dernier, ce qui semblait être une nécessité pour les grandes entreprises basées dans les grands centres urbains est devenu une réalité pour tous.
L’entreprise a dû rapidement équiper les employés des outils matériels et activer les connexions pour pouvoir travailler en télétravail.
Cette forme de travail a été maintenue même après la fin du confinement, limitée à quelques unités par bureau, dans le but de préserver la fonctionnalité de tous les départements en cas de cas positif de Covid-19.
Outre l’activation de règles de conduite strictes dans les départements de production et les bureaux, je pense que toutes les entreprises devront recourir au télétravail pour assurer la continuité des activités.

Quelles sont les bonnes mesures techniques à adopter pour maintenir une gestion saine de l’entreprise ?
Et dans quoi Las va-t-elle investir à l’avenir ?
C’est là que la numérisation revient au goût du jour, car elle est considérée comme le principal moyen de continuer à opérer sur les marchés nationaux et surtout internationaux.
Le fait de ne pas pouvoir voyager librement, et donc de ne pas pouvoir rendre visite aux clients, oblige les entreprises à trouver des solutions alternatives pour maintenir le contact avec le marché. Dans de nombreux cas, le seul moyen de communiquer est devenu la vidéoconférence, ce qui oblige les entreprises à préparer du contenu numérique à présenter et à montrer aux clients.

Ce qui pourrait vous intéresser